Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du club de course à pied de Veigy-Foncenex
  • Le blog du club de course à pied de Veigy-Foncenex
  • : Informations, échanges et RDV pour les coureurs du club de course à pied de Veigy-Foncenex
  • Contact

Recherche

/ / /

Lundi 30 juillet 2007

Comme me disait Michaël, "Mon cousin m'a dit tout se joue dans la descente", il a raison le bougre !!!!

Bienvenue dans le monde du trail et de la longue distance. Une superbe course, "La course des géants" comme ils disent dans la pub.

Départ à la base nautique (694 m) d'Aime à 08 heures, 816 inscrits cette année, le soleil est au rendez-vous ainsi que la tension qui est palpable au départ. Coup de feu et c'est parti !! Je me suis positionné derrière, histoire de ne pas me laisser embarquer dans un rythme qui n'est pas le mien. Trois kilomètres de plat (les seuls) devant nous et ensuite ça monte, ça ne fait que monter jusqu'à La Plagne centre soit 12,660 km plus loin et 1300 m plus haut. J'ai eu de bonnes sensations durant cette première montée, je prends mon temps au ravitaillement. Je repars pour une succession de descentes de montées et de faux plats en direction de la Roche Mio située à  2400 m altitude et 21,305 km du départ. Il commence à faire un peu froid, le soleil est voilé par des nuages, mais un monde fou nous encourage, c'est impressionnant. Je mange une demi barre de céréale; Toujours de bonnes sensations. De là, une descente pour rejoindre le col de la Chiaupe à 2432 m d'altitude, kilomètre 24,325, une partie commune, me permets de croiser la première femme qui est dans sa descente, je dois encore monter pour atteindre le point culminant de cette course qui se situe à 3050 m d'altitude, au kilomètre 29,240. Là un point de contrôle m'annonce que je suis à la 300ème place, ça fait 4 heures 16 mn que je suis parti !!! Descente technique jusqu'au col de la Chiaupe, puis continuer de descendre jusqu'au Dérochoir à 2000 m d'altitude et au kilomètre 37,230. Une remontée, la dernière de 340 m jusqu'au col du Carolley, altitude 2340 m, kilomètre 42,180, un marathon, je pointe à la 314 ème place, que du bonheur. Il reste 13 kilomètres, 13 kilomètres de descente, 12 kilomètres de calvaire. Après un kilomètre, plus de jambe, le genou droit me fait souffrir. je me fait doubler par plus de cent concurrents, le moral dans les chaussettes, je ne cours plus je me traîne (la Grolle). Le dernier kilomètre moins raide et sur goudron me permet de terminer en courant. J'entends la voix du speaker, ça me redonne des ailes. Heureux de terminer en 7 heures 42 minutes 17 secondes 440ème sur 700. Le premier a franchi la ligne d'arrivée en 4 heures 41 minutes 56 secondes....un extra terrestre !

Pour conclure, en trail il faut gérer.

Jacques