Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du club de course à pied de Veigy-Foncenex
  • Le blog du club de course à pied de Veigy-Foncenex
  • : Informations, échanges et RDV pour les coureurs du club de course à pied de Veigy-Foncenex
  • Contact

Recherche

30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 14:13

CCC

Encore une course à raconter !

Tout débute à Veigy de bon matin le sourire aux lèvres et l'envie de se faire plaisir (un grand plaisir).

La preuve on est tout sourire !!

photo6

Il fait un temps acceptable à Chamonix, toujours des réflexions sur le contenu du sac, je prends je prends pas???

 

On prend la navette pour Courmayeur (on essaie de dormir un peu !) ensuite on attend sur la ligne de départ :

photo1

 

La pluie commence à tomber mais bon c'est pas très grave on se couvre et puis de toute façon ça va s'arrêter !

 

Le départ est donné (quelle émotion c'est impressionnant de se dire qu'on démarre la course qu'on a préparée pendant de longs mois).

 

Ca file vite il pleut toujours (première tuile de la journée!!) deuxième tuile de la journée : un brin de mes bâtons téléscopiques refuse catégoriquement de s'ouvrir : résultat j'ai fait la course en dahut !!! (pour peu que la chasse soit ouverte je terminais comme trophé de chasse au dessus d'une cheminée !!)

 

Le temps se calme après le passage de la tête de la Tronche (mais quel vent et dejà de la boue, j'ai eu une pensée pour les derniers qui ont dû patauger dans une patinoire !)

Ca roule jusqu'à BONATTI mais là juste avant un gros coup de pompe (mauvaise gestion du ravitaillement!) qui me tient jusqu'à ARNUVA où je prends le temps de bien me ravitailler.

En haut du grand col Ferret je me rends compte que mes prévisions de temps sont largement dépassées et qu'il va me falloir compter sur une arrivée vers les 2 à 4 h du mat !

Jusqu'au pied de Champex tout va bien il fait sec mais je vois les nuages qui arrivent et qui sont très moches !! Début de la pluie à 18h30 qui ne me lachera pas jusqu'à Chamonix !

La montée de Bovine est dantesque plus je monte plus l'eau qui ruisselle devient grosse ! (c'est là haut que j'ai appris la neutralisation de l'UTMB!) à partir de ce moment je me suis retrouvé seul ! Dans la descente sur TRIENT je perds ma casquette avec une bourrasque de vent (pas de bol encore une fois) mais je gagne du temps dans les descentes qui ressemblent plus à du ski sur boue qu'autre chose !

Dans la montée de Catogne je me sers d'un concurrent comme lièvre pour le tirer au sommet et attaquer bille en tête la descente sur Vallorcine: gamelles, glissades, boue à tous les étages !!

A Vallorcine il tombe des seaux d'eau mais tout va bien le moral est toujours bon, la preuve :

 

photo2

Il suffit de demander de se faire prendre en photo pour garder un souvenir de la sale tête qu'on a !!

 

Ensuite c'est la dernière montée et c'est à la Tête aux Vents que j'apprends que la course vient d'être neutralisée: et pour tout vous dire pour y avoir été, il n'y a pas de meilleure décision.

Plutôt que de vous le raconter je vous colle un post du forum de l'UTMB pour info il y avait un gars en hypotermie (température descendue à 35 °) et bon samaritain j'ai pris son sac jusqu'à la Flégère (10 Kg de plus à se trimballer !!)

 

"Bonjour à tous, 
Je n'ai jamais eu peur en montagne, mais je dois dire que le passage de la Tête aux Vents à 1h et quelque du matin m'a vite remis en face de ce qu'est une course en montagne! Brouillard, pluie drue, vent = grosses frayeurs pour descendre en plus d'une heure sur la Flegère ou sous la tente j'ai retrouvé des garçons et des filles en hypo et très affaiblis! Peut eêre que si on m'avait annoncé ce que j'allais vivre pour monter la Teêe aux Vents (de l'eau en permanence, par endroit jusqu'au cheville, les rivières partout....) et pour la descendre...je serais resté au chaud à Vallorcine, déjà fier des 80 km pas simples du tout que nous avions effectués! Pour ceux qui sont restés coincés à Vallorcine, vous pouvez être fiers de votre perf...sincèrement. 
Alors je ne cherche pas plus loin et je m'arreêe simplement la dessus: la course dans nos belles montagnes reste une aventure, et il faut en assumer les conséquences. Pour le reste je n'ai pas envie de m'y attarder, même si je peux comprendre ceux qui cherchent plus loin des explications.  
Je serai présent l'année prochaine...si possible sur l'UTMB! 
Derniers mots pour tous les bénévoles, qui ont géré et donné tout ce qu'ils pouvaient! MERCI et SUPER BRAVO! 
A l'année prochaine."

 

A partir de la Tête aux Vents j'ai donné tout ce que j'avais et à l'arrivée la seule chose que je demandais: une douche chaude pour me réchauffer et un lit pour dormir :

photo4

 

J'ai terminé cette course  franchement pas de regret à avoir pour mes compagnons de départ Christophe et Stéphane, heureusement qu'ils ont neutralisé la course c'était l'enfer (n'ayez pas de regrets), enfin bravo à toi Jacques, les trippes ne sont pas toujours bien sympa avec nous mais tu as fait un superbe parcours (tes temps de passages sont un bel exemple de régularité j'en étais jaloux à les voir !!)

L'an prochain je compte m'aligner de nouveau pour une telle aventure!!

Bilan: des bénévoles très sympas et très accueillants, des panoramas (quand on peut les voir!!) qui méritent le déplacement, une course à faire à plusieurs (au moins à 2 )

J'ai du laver deux fois mes vêtements tellements ils étaient couverts de boue !!!

 

commentaires

photographe 03/09/2010 14:39


les photos de la CCC et reprise de utmb sont en ligne ici
taper les numéros de dossard:
http://www.maindruphoto.com/index.php?cPath=1800&language=fr
Lionel dossard 5676 (CCC)
Stéphane dossard 5428 (CCC)

Christophe dossard 7137 (CCC)
Jacques dossard 8269 (TDS)


lionel 31/08/2010 12:43


je n'ai fait que ce qu'il me semblait possible à ce moment là vu les conditions, depuis la montée de la tête aux vents nous étions plusieurs à être regroupés pour la simple et bonne raison que les
conditions l'imposaient (on peut surveiller les autres et vice versa et on trouve son chemin plus facilement) et je peux vous dire que l'état de certains concurrents à la flégère n'était pas beau à
voir, j'ai entamé la descente de la Flégère avec un autre gars nous nous sommes parlés tout le temps afin de savoir si l'autre était là et si tout allait bien nous étions frigorifiés l'un et
l'autre. L'organisation a pris la meilleure décision, mieux vaut être frustré que dans une boite en sapin


Témoignage 30/08/2010 22:19


Oui c 'est moi le pauvre gars" qui était en hypothermie juste avant la tête au Vent.
Je tiens sinçèrement à remerçier tous les personnes qui me sont venus en aide car j'ai bien cru que ma dernière heure était arrivée !! j'étais dans une telle situation (Hypothermie, la T° de mon
corps était à 35°C) que sans votre aide je serais sans doute plus de ce monde. Les secouristes m'ont dit que si j'étais resté encore 1/4 d'heure ou 20mn dans ces conditions c'en était fini pour moi
!!
Yoyo74: j'avais mis un gros cochon de lait dans mon sac, c'est pour cela que les secouristes avaient tant de mal à me porter !!!
Sérieusement, un GRAND GRAND Merçi du fond du coeur à toutes les personnes qui sont venues à mon secours: SSJC, YOYO74... et tous les autres Trailers qui m'ont aidés et surtout un énorme
remerciement et c'est peu le dire aux Secouristes
qui ont fait un formidable travail dans des conditions extrêmes et qui sans eux je ne serais peut être plus là pour témoigner de leurs courages !!
Et pour terminer un grand coup de chapeau à l'organisation pour leur formidable travail, et surtout d'avoir pris leur responsabilité d'annuler les courses dans de pareilles conditions, n'en
déplaise à certains.....
Le principal est d'avoir éviter le pire (et je suis bien plaçé pour le dire).
Un grand Merçi à tous
PS: j'ai retrouvé dans mon sac un vêtement technique ODLO sans doute prêté par quelqu'un qui m'est venu en aide. Celui à qui appartient ce vêtement se manifeste et je lui retournerai par colis.


Jacques 30/08/2010 20:51


(suite) eux aussi été valeureux. Je comprends leur frustration car ils avaient le moral et le physique pour être eux aussi des finischers.


Jacques 30/08/2010 20:40


Ce que Lionel oublie de nous dire dans son récit, c'est qu'entre la Tête aux Vents et la Flégère il a porté secours à un concurrent en péril (hypothermie corps à 35° C), qui attendait les deux
secouristes venus à sa rencontre. Lionel se trouvait dans un groupe de 6/7 participants qui ont continué leur chemin....
Lionel a transporté son sac jusqu'à la Flégère puis a fini la course anonymement.
Sur le forum de l'UTMB ce concurrent le remercie vivement.
Et encore bravo à toi Lionel pour avoir terminé cette course, bravo aussi à Christophe et Stéphane, qui ont